Autrice Indépendante

Iska Leroy

Comment s’est passé le dépôt légal des Rêveurs ?

Un des passages obligés de l’auteur indépendant est d’effectuer par lui-même le dépôt à la BNF (la Bibliothèque Nationale de France) pour son livre papier. En effet, l’auteur indépendant est son propre éditeur.

Mais que se cache derrière ce « dépôt légal » ? « Institué en 1537 par François Ier, le dépôt légal permet la collecte, la conservation et la consultation de documents de toute nature, afin de constituer une collection de référence. Le dépôt à la BnF est obligatoire dès lors que le document est mis en nombre à la disposition d’un public (hors du cercle familial ou d’amis) à titre onéreux ou gratuit. » Voilà qui est dit !

La procédure est très bien expliquée ici.

Concrètement, elle consiste en deux étapes :
1. Remplir un formulaire de déclaration de dépôt en ligne ou bien télécharger un modèle de déclaration.
2. Imprimer un ou plusieurs exemplaires de ce formulaire (selon « en ligne » ou pas) et les envoyer avec un exemplaire de son livre en franchise de port (c’est donc gratuit). Quand on utilise le dépôt en ligne, le site de la BNF fournit des étiquettes à imprimer avec l’adresse de la BNF et l’indication de la franchise postale pour coller sur le paquet, c’est pratique.

Pour l’anecdote, quand je suis arrivée au bureau de poste, les employés ne connaissaient pas du tout cette procédure. J’en ai déduit qu’il n’y a pas beaucoup d’auteurs indépendants sur ma commune… Néanmoins, tout s’est très bien passé. Merci à eux.

Bnf RDM

Dans mon cas, j’effectuai le dépôt pour mon premier roman, disponible en impression à la demande via les plateformes Amazon et Bookelis. C’était le même roman mais dans des formats proches quoique non identiques (A5 14,80×21 pour Bookelis et 15,24×22,86 pour Amazon) et du coup avec un nombre différent de pages dans les deux cas. De plus, les ISBN étaient différents.
Si on lit la procédure de la BNF, on serait tenté de penser qu’il faut faire deux fois le dépôt. À ce train-là, vu que le nombre d’autoédités augmentent, la BNF va déborder je me suis dis ! J’ai alors posé la question à la BNF : un seul dépôt est bien nécessaire même si l’ISBN est différent, même si le nombre de pages est un peu différent. C’est le même contenu.
Donc, si vous avez un doute, n’hésitez pas à poser la question à la BNF par courriel, ils répondent rapidement.

À mon avis, voilà ce qu’il est bon de savoir avant votre envoi :

Sur la déclaration de dépôt :

  • Nom et prénom : en cas de pseudo, c’est lui qu’il faut mettre sinon c’est votre nom civil qui apparaîtra sur le site public du catalogue BNF : ici puis .
  • Si c’est le début d’une série de livre : l’indiquer.
  • Pour de l’impression à la demande : le cas est prévu

Attention, le livre envoyé en dépôt doit répondre à certaines obligations sous peine d’avoir un refus et de devoir refaire l’envoi avec un nouvel exemplaire conforme.

Sur la quatrième de couverture du livre : le prix en euros et le numéro ISBN doivent apparaître.

À l’intérieur, on doit trouver :

  • La mention « Imprimé en <pays> ». Exemple : Imprimé en France. Attention : lorsqu’on passe par Amazon KDP, le livre est imprimé à la demande par Amazon et l’imprimeur rajoute cette mention en fonction du pays d’impression. Par exemple, j’ai pu avoir « Printed in Poland by Amazon Fulfillment, etc. » avec une page rajoutée au livre exprès pour cela. Ou bien « Printed in Italy ». Mon premier exemplaire s’est retrouvé avec un bel « Imprimé en France » puis « Printed in Poland ». Utile à savoir donc ! Dans le cas d’une impression par Bookelis, l’impression a bien lieu en France mais l’imprimeur ne rajoute rien, cela a été à moi de rajouter « Imprimé en France ».
  • Dépôt légal : mois + année. Exemple : Dépôt légal : janvier 2021
  • ISBN : le numéro à 13 chiffres séparés par des tirets. Exemple : 979-10-359-0725-9
  • Copyright auteur. Exemple : © Iska Leroy, 2021

J’ai fait la déclaration du dépôt en ligne. Après, j’ai attendu un bon mois avant d’être notifiée par courriel du bon déroulement du dépôt. J’ai pu aussi suivre l’évolution sur le site avec mon identifiant et mot de passe.

Au final, c’est moins compliqué qu’il n’y paraît. Je vous souhaite un bon dépôt légal !

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me poser des questions via la page contact de mon site www.iskaleroy.com.

Il y a certainement d’autres articles intéressants :

La lessive à la cendre

La recette du Hameau des Gariottes Quoi ? Pouah ! Laver ses textiles avec de la cendre, mais quelle idée ? C’est sûr, cela ne vous viendrait pas à l’idée de frotter vos habits avec les restes de votre cheminée, histoire de tacher de suie toute votre lessive. Et...